Dans cette vidéo/article vous allez découvrir comment réduire vos symptômes dus au syndrome de l’intestin irritable grâce au passage par les différentes étapes de l’alimentation pauvre en FODMAP

C’est une des vidéos que vous devez avoir vue avant de débuter une alimentation pauvre en FODMAP afin de ne pas faire l’erreur de poursuivre l’alimentation pauvre en FODMAP à vie ou bien de tenter d’avoir une alimentation complètement sans FODMAP au lieu de juste pauvre en FODMAP.

En dessous de la vidéo vous trouverez la transcription texte de la vidéo, sachez que j’ai aussi les sous-titres sous la vidéo.
Vous pouvez aussi aller directement sur ma chaîne YouTube pour visionner la vidéo en cliquant ici

 

 

Bonjour les FODMAPEURS,

C’est Blanche du blog FODMAP avec Blanche, le blog sur l’alimentation pauvre en FODMAP qui vous permet de soulager vos troubles intestinaux dus au syndrome de l’intestin irritable.

Bienvenue dans cette vidéo où je vais vous parler de comment réduire les troubles intestinaux dus au syndrome de l’intestin irritable grâce à l’alimentation pauvre en FODMAP

Tout d’abord n’hésitez pas à vous abonner à ma chaîne en cliquant sur s’abonner ou bien sûr le lien en description

Comme vous l’avez vu dans la vidéo et l’article précédent dont vous trouverez le lien en description, le syndrome de l’intestin irritable peut causer de gros troubles intestinaux pouvant nous handicaper dans votre vie personnelle professionnelle, intime etc…

Une fois le diagnostic établi,  la première chose qu’on vous propose souvent sont des médicaments ;
– antispasmodiques : pour réguler les contractions de l’intestin,
– anti-météorisme :pour réguler les ballonnements et flatulence,
– antalgiques : contre la douleur
– anti-diarrhéiques
– et ça va parfois jusqu’aux anxiolytique ou même des antidépresseurs.

Cependant des études, menées en grande partie par la Monash University à Melbourne en Australie,  ont montré que ce qui est le plus efficace est d’adopter une alimentation pauvre en FODMAP qui permet de soulager les symptômes pour 75 à 85% des personnes souffrant du syndrome de l’intestin irritable (sachant que certaines personnes n’avaient pas bien suivi les recommandations).

Alors que sont ces fameux FODMAP dont on ne commence à entendre parler que depuis peu de temps?

Les FODMAP sont des glucides à chaine courtes qui sont peu ou pas digérés dans l’intestin grêle et qui, une fois dans le colon, sont utilisés comme nutriments par les bactéries du colon qu’on appelle aussi la flore colique ou le microbiote. Ils produisent alors des gaz lors de la fermentation.
Ces glucides non digérés peuvent aussi arriver tel quel dans l’intestin et faire un appel d’eau, il y a alors apparition de diarrhées osmotiques.
Les FODMAP peuvent aussi s’accumuler dans l’intestin et créer des constipations.

Mais chaque personne aura des symptômes qui lui seront propres en fonction de sa sensibilité.

Le mot FODMAP est en fait une abréviation en anglais qui signifie:

– le F pour Fermentescibles : car ce sont des glucides qui sont dégradés par la flore colique en produisant de la fermentation
– le O  pour des Oligosaccharides : qui sont une catégorie de glucides comprenant les Fructo-oligosaccharides FOS ou Fructanes et les Galacto-oligosaccharides GOS ou Galactanes
– le D pour le Disaccharide qu’est le le lactose
– le M pour le Monosaccharide qu’est le fructose
– le A pour And : et en français
– et le P pour les  Polyols qui sont des dérivés des sucres dont le nom se fini en -ol comme le mannitol, le sorbitol, le xylitol, le maltitol etc….

Lorsque l’on veut soulager ses troubles intestinaux dus au syndrome de l’intestin irritable et que l’on doit entamer une alimentation pauvre en FODMAP, il faut savoir que l’ont ne va pas éliminer tous les FODMAP: c’est impossible et ce serait invivable.
C’est pourquoi j’appelle cette méthode l’alimentation PAUVRE en FODMAP et pas l’alimentation SANS FODMAP. Car on pourra consommer des aliments dont les teneurs en FODMAP sont faibles. Et heureusement car énormément d’aliments contiennent de faibles teneurs en FODMAP!

Ensuite il faut aussi savoir que vous n’aller pas suivre une alimentation pauvre en FODMAP toute votre vie: d’abord c’est déprimant, avouons le, et en plus ça risque de faire plus de mal que de bien à vos intestins!
Non, cette alimentation pauvre en FODMAP va vous permettre de détecter vos propres intolérance et sensibilités ce qui vous permettra de réintroduire tous les aliments riches en FODMAP que vous tolérez à des quantités que vous tolérez. aussi

Voici donc les 3 phases de l’alimentation pauvre en FODMAP

– La première phase est une phase d’éviction totale où vous ne consommez exclusivement que les aliments étant pauvres en FODMAP dont vous trouverez d’ailleurs la liste dans le guide que je vous offre sur les 300 aliments pauvres en FODMAP et que vous pouvez recevoir en cliquant sur le lien dans la description

– La  deuxième phase est une phase de réintroduction progressive, d’un à un de tous les aliments à teneur moyenne et riche en FODMAP. Elle permet de les tester pour voir si ils peuvent être définitivement réintroduit et dans quelle quantité ou si il faut les supprimer en attendant un nouveau test de réintroduction ultérieur.

– La dernière phase est celle de croisière, elle est définitive, c’est celle où vous connaissez les aliments qui vous causent des troubles digestifs et donc où vous les supprimez ou vous les limitez. Vous pouvez alors consommer les autres aliments riches en FODMAP que vous savez que vous tolérez. Et vous pouvez aussi lors de cette phase à nouveau tester, une fois de temps en temps les aliments vous tolériez mal pour voir si les choses ont changées.

Comme chaque personne réagit différemment en fonction du type de FODMAP consommé, la sensibilité à un même FODMAP peut varier d’une personne à l’autre. Par exemple :

– certaines personnes pourront consommer sans problème des aliments riches en Fructanes
– d’autres ne pourrons les consommer qu’en petite quantité ou seulement les aliments à teneur modérée en Fructanes
– d’autres encore ne tolèrerons aucun aliment ayant une teneur forte ou modérée quelle que soit la quantité consommée.

C’est pourquoi chacun de vous va vivre toutes ces étapes de l’alimentation pauvre en FODMAP de façon différente et devra s’adapter à sa propre sensibilité!

Si vous voulez en savoir plus dès maintenant et débuter l’alimentation pauvre en FODMAP, je vous offre un guide des 300 aliments pauvre en FODMAP. Pour que je vous l’envoie par mail, cliquez sur le guide qui va s’afficher ou sur le lien en description puis laisser votre Prénom et mail dans le formulaire.

N’oublier pas de vous abonner pour ne manquer aucune vidéo en cliquant sur la vignette qui s’affiche
ou bien sur le lien dans la description.

Merci d’avoir regardé cette vidéo!

Mais surtout persévérez jour après jour et vous allez en voir les bénéfices!

Si vous avez aimé cette vidéo/article, n’hésitez pas à me laisser un commentaire en dessous et me dire quels genre d’article ou de vidéos vous plaisent!   Clignement d'œil