Je suis Blanche Vidal Soler,
Diététicienne-Nutritionniste

– Je suis experte dans la prise en charge des troubles intestinaux et intolérances alimentaires, plus particulièrement pour le syndrome de l’intestin irritable SII.

– J’ai été formée à l’alimentation pauvre en FODMAP par l’équipe de chercheurs australiens l’ayant découvert (Monash University).

Je forme et je supervise les professionnels, notamment les diététiciens-nutritionnistes spécifiquement sur les troubles intestinaux dus au SII.

J’ai accompagné des centaines de patients à se libérer des troubles intestinaux grâce à cette méthode.

Je suis, moi aussi, atteinte du syndrome de l’intestin irritable et j’ai pu me libérer de mes troubles intestinaux en utilisant cette méthode.

Je suis Blanche Vidal Soler,
Diététicienne-Nutritionniste

– Je suis experte dans la prise en charge des troubles intestinaux et intolérances alimentaires, plus particulièrement pour le syndrome de l’intestin irritable SII.

– J’ai été formée à l’alimentation pauvre en FODMAP par l’équipe de chercheurs australiens l’ayant découvert (Monash University).

Je forme et je supervise les professionnels, notamment les diététiciens-nutritionnistes spécifiquement sur les troubles intestinaux dus au SII.

J’ai accompagné des centaines de patients à se libérer des troubles intestinaux grâce à cette méthode.

Je suis, moi aussi, atteinte du syndrome de l’intestin irritable et j’ai pu me libérer de mes troubles intestinaux en utilisant cette méthode.

Mon histoire

J’avais depuis quelques années des symptômes gênants quelques fois par mois que je pensais être dus au stress ou à de simples gastros. Je n’ai alors rien fait de spécial, j’attendais que ça passe puisque c’était suffisamment rare.

La première année de mes études pour ma reconversion en diététiques, ces symptômes sont devenus handicapants et quotidiens. Ils m’ont surtout empêché de suivre mes études à cause des douleurs, des symptômes qui m’empêchaient de me déplacer, des déficits en vitamines dus aux diarrhées qui me mettaient à plat…

Ces nombreux troubles intestinaux envahissant m’ont forcé à changer mes plans car mon année a été un échec. J’ai quand même pu avoir, cette année-là, le diagnostic du syndrome de l’intestin irritable ce qui était déjà un bon point.
En revanche les différents médecins que j’ai vus ne m’ont proposé que des médicaments pour soulager mes symptômes et des probiotiques. Après de nombreux mois d’essais aucun n’a eu d’effet sur le long terme et mon problème restait présent.

L’année suivante, j’ai recommencé ma formation mais par correspondance (en e-learning) afin de pouvoir étudier de chez moi. Cela m’a permis de faire des recherches sur le syndrome de l’intestin irritable et de découvrir l’existence de l’alimentation pauvre en FODMAP. Comme il n’y avait que très peu d’informations en français, je me suis alors informée via des sources anglophones. Je me suis renseignée dans des livres, des sites, des blogs, des articles scientifiques…

 

Comment je me suis débarrassée de mes symptômes

Ne me sentant pas encore prête à passer à l’action, j’ai donc suivi deux formations en ligne en anglais sur l’alimentation pauvre en FODMAP ainsi qu’une formation en présentiel à Paris.

Ces formations en ligne m’ont alors incitées à sauter le pas sans avoir peur, en ne me sentant plus seule et m’ont permis de réussir du premier coup. Grâce à cela, j’ai eu la chance de voir la quasi disparition de mes symptômes dès la première semaine.
J’ai donc poursuivi l’alimentation pauvre en FODMAP en passant par toutes ses phases, ce qui m’a permis de connaitre mes propres intolérances et d’avoir une alimentation variée qui ne me déclenche pas de symptômes.

Non seulement je n’avais plus de douleurs quotidiennes, mais mon transit est redevenu normal. J’ai donc pu recommencer à sortir, voir mes proches, récupérer l’énergie que j’avais perdue et mon taux de vitamines et de minéraux est redevenu progressivement normal… J’ai enfin pu reprendre ma vie en main et aller de l’avant vers tous ces projets que j’avais abandonnés car m’en sentant incapable avec cette maladie.

 

Ce que j’ai décidé de faire pour vous aider aussi

Heureuse des effets de l’alimentation pauvre en FODMAP sur mes symptômes, j’ai décidé de présenter mes connaissances mes articles pour les partager au plus grand nombre de personnes possible.

C’est l’amélioration considérable de mon état qui m’a permis de réussir mes études et de devenir Diététicienne-Nutritionniste et même de m’engager dans d’autres projets comme les articles que j’écris et les vidéos que je tourne.

L’amélioration de ma qualité a été tellement fulgurante que j’ai voulu apporter cela à mes futurs patients.

J’ai donc décidé de me spécialiser encore plus et je me suis formée à la prise en charge des patients souffrants du syndrome de l’intestin irritable, notamment grâce à l’alimentation pauvre en FODMAP, par la Monash University qui est LA référence en ce qui concerne la prise en charge du SII.

Car c’est une équipe de chercheurs de la Monash University (une université Australienne) qui a découvert pour la première fois le lien entre ces glucides / sucres fermentescibles et les symptômes du syndrome de l’intestin irritable. Ce sont d’ailleurs eux qui ont décidé d’appeler ces glucides fermentescibles les FODMAP. Ils effectuent aussi les analyses de nombreux aliments afin de connaitre la quantité de FODMAP et le Type de FODMAP dans chacun d’eux

 

Je peux vous aider à vous débarrasser de vos troubles intestinaux

Je sais qu’arriver à contrôler ses symptômes sans accompagnement est très dur, voire impossible et décourageant. Je suis là pour vous aider tout le long des différentes phases de l’alimentation pauvre en FODMAP.

Pour cela, j’ai créé un programme d’accompagnement en ligne pour vous permettre de vous débarrasser de tous ces troubles intestinaux.

N’hésitez pas à aller voir tout ce qu’il peut vous apporter en cliquant ici :

12 Commentaires

  1. Paul GLD

    Bonjour Blanche,
    Je découvre votre blog et votre livre… C’est génial !
    Je souffre du SII depuis près de 17 ans, et vu le désintérêt du corps médical pour cette affection, je me le suis diagnostiqué seul en me documentant sur le net. Comme si cela n’était pas suffisant j’ai été diagnostiqué atteint d’une RCH depuis deux ans environ. Evidemment les questions d’alimentation ne sont abordées par aucun gastro-entérologue, le corps médical préférant nous bourrer de médicaments. Je ne suis ni scientifique, ni diététicien, pourtant j’ai toujours été convaincu qu’une bonne alimentation pouvait diminuer les symptômes de ces maladies et nous aider à mieux vivre. Et là, par vos recherches, par toute cette documentation que vous mettez à notre disposition, il est enfin possible d’avoir une méthode claire et précise pour apprendre à manger mieux, sans FODMAP. Renseignements pris, ce régime est également très intéressant même dans le cas d’une RCH. Alors, je m’y colle depuis deux jours et je ne manquerai pas de vous faire part des résultats obtenus.
    Merci pour votre engagement…
    Cordialement,
    Paul GLD

    répondre
    • Blanche Vidal Soler

      Bonjour Paul,
      Effectivement cette alimentation peut aussi être très utiles chez les personnes ayant une rectocolite hémorragique et qui en dehors des crises continuent à avoir des troubles intestinaux. Et malheureusement cette alimentation est encore très peu connue par le corps médical en France malheureusement.
      J’espère que l’alimentation pauvre en FODMAP vous aidera autant que ça m’a aidé!

      Bonne continuation
      Blanche

      répondre
  2. Sam

    Bonjour Blanche, tout d’abord un grand merci pour le guide. J’aurais une question : peut on guérir d’une constipation chronique par ce changement alimentaire ? merci pour votre réponse

    répondre
    • Blanche Vidal Soler

      Bonjour Sam,

      Malheureusement il n’y a pas de moyen de guérir pour le moment de cette maladie. En revanche l’alimentation pauvre en FODMAP permet d’améliorer grandement les symptômes dont la constipation

      Bonne continuation
      Blanche

      répondre
  3. therese

    Fodmap? C’est quoi???

    répondre
    • Blanche Vidal Soler

      Bonjour Thérèse,
      Les FODMAP sont des glucides à chaine courte qui fermentent dans l’intestin et qui occasionnent les symptômes du syndrome de l’intestin irritable.
      Il a une explication plus précise dans le guide que j’offre sur mon blog: il suffit de remplir le formulaire en barre latérale du blog avec votre prénom et mail pour que je vous l’envoie.
      Sinon dans les 2 semaines à venir je vais faire 2 vidéos pour explique ce qu’est le syndrome de l’intestin irritable et ce que sont les FODMAP donc si vous demandez le livre vous recevrez les newsletter pour prévenir de la publication de ces vidéos.

      Bonne continuation
      Blanche

      répondre
  4. Lucile

    Bonjour Blanche,

    Merci beaucoup pour ce précieux recueil d’informations.
    J’ai commencé ce régime pauvre en FODMAP hier et espère que cela m’aidera a ne plus être constamment gonflée…!
    Pourriez-vous nous dire, en sachant très bien que nous sommes tous différents, quels aliments vous posent le plus de problèmes à vous ?

    Bien à vous 🙂

    répondre
    • Blanche Vidal Soler

      Bonjour Lucile,

      Je suis tout particulièrement sensible aux polyols, au lactose (mais je consomme des yaourts de chèvre et du fromage sans problème ainsi que le lait sans lactose) et aux galactanes mais moins aux fructanes et au fructose mais tout dépend des quantités.
      Et effectivement chacun va avoir des symptômes différents et des sensibilité différentes en fonction des types d’aliments mais aussi des quantités.
      Le mieux c’est de faire un journal alimentaire avec les symptômes à coté pour analyser ses propres tolérances.

      Bonne continuation
      Blanche

      répondre
  5. Marietha

    merci pour ce livre précieux. il a l’avantage de ne pas donner une liste de choses à ne pas manger. tout est clair !
    j’ai déjà commencé à suivre le régime pauvre en FODMAP et depuis quelques jours, j’ai déjà des résultats. Je souffre moins des intestins. Mais j’ai encore cette sensation d’être enflammée de l’intérieur. J’espère qu’en continuant le régime, cela va se calmer.

    Merci encore pour vos précieux conseils.

    répondre
    • Blanche Vidal Soler

      Bonjour Marietha,
      Je suis contente que mon guide vous ai déjà bien aidé, je l’ai fait et je l’offre sur mon blog dans ce but.
      L’intestin reste sensible pendant un certain temps et ça dépend de chaque personne, ça peut aller plus ou moins vite.
      J’espère que vous aurez moins de brulures rapidement.
      Bonne continuation
      Blanche

      répondre
  6. Managa

    Bonjour Blanche, je suis ravie de trouver (enfin!) un blog qui convient à mes attentes, diagnostiquée SII il y a peu de temps je suis à la recherche de toute information susceptible de m’aider et votre site à l’air très prometteur…
    Au plaisir de vous lire!

    répondre
    • Blanche Vidal Soler

      Bonjour Managa,
      Merci beaucoup pour votre commentaire, j’espère que ce blog correspondra à vos attente, en tous les cas je vais essayer de le faire tel que j’aurais aimé en trouver lors de l’annonce de mon diagnostic et de mes recherches sur internet.
      N’hésitez pas à donner votre avis même si il est négatif car cela sera constructif pour moi et me permettra de mieux comprendre vos attentes.

      répondre

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This