Êtes-vous prêt à passer à la phase 2 de test par réintroduction des FODMAP ?

L’alimentation pauvre en FODMAP n’est pas seulement constituée d’une phase d’élimination où on ne consomme que des aliments pauvres en FODMAP indéfiniment. Elle n’est pas on plus faite pour être définitive et elle comporte 3 phases à suivre. Ces 3 phases permettent donc de non seulement se débarrasser de ses troubles intestinaux dus au syndrome de l’intestin irritable mais aussi, ce qui est très important, de savoir quels aliments vous déclenchent des symptômes et en quelle quantité. À la fin vous saurez donc quels sont les aliments que vous devrez limiter en quantité ou éviter afin de contrôler facilement vos symptômes sur le long terme sans avoir à éliminer de votre alimentation beaucoup d’aliments.

Alors comment savoir si on est prêt à passer à la deuxième phase de l’alimentation pauvre en FODMAP qui est celle de test par réintroduction des différents types de FODMAP ?

Ça fait plus de trois mois que vous avez une alimentation 100% pauvre en FODMAP

D’après la Monash University, la phase d’élimination, où l’on a une alimentation 100% FODMAP, dure de 2 à 6 semaines.

Dans ma pratique, avec mes patients, cette phase dure plutôt de 4 à 8 semaines car il faut le temps de la mettre en route, de vérifier qu’on la suit bien…

En revanche la Monash University dit qu’il est préférable de ne pas poursuivre cette phase d’élimination plus de 12 semaines car la prolonger trop longtemps pourraient avoir des effets négatifs (voir l’article : Les 7 effets négatifs du régime sans FODMAP permanent).

 

Vous êtes sûr d’avoir suivi une alimentation 100% pauvre en FODMAP correctement

Du moment où vous êtes sûr de faire la phase d’élimination correctement alors vous pouvez passer à la réintroduction.

Si vous n’en êtes pas sûr car vous avez trouvé des informations contradictoires à ce sujet et que donc vous pensez que vous pourriez faire mieux si vous êtes accompagné. Surtout faites vous accompagné par un professionnel formé au troubles intestinaux dus au syndrome de l’intestin irritable. Je propose moi-même un programme d’accompagnement pour vous aider à vous débarrasser des troubles intestinaux.
Cliquez sur le lien si vous voulez en savoir plus

 

Vos symptômes se sont améliorés d’au moins 60% par rapport à avant l’alimentation pauvre en FODMAP

Vous n’avez pas besoin d’attendre de ne plus avoir de symptômes du tout. Si vous avez l’impression d’aller beaucoup mieux sans avoir besoin d’être parfait alors vous êtes prêt à passer à la deuxième phase. Car si vous avez vu de nettes améliorations pendant cette phase d’élimination, ça veut dire que vous étiez sensibles aux FODMAP et qu’ils étaient donc une des causes de vos problèmes. C’est donc le moment de savoir quels sont réellement ceux qui déclenchent vos symptômes afin de pourvoir réintroduire dans votre alimentation ceux qui ne vous causent aucuns symptômes.

 

Vous avez vu cette amélioration de manière constante pendant au moins 2 semaines d’affilié

Le but est d’avoir une amélioration qui se maintient dans le temps quand vous suivez correctement une alimentation 100% pauvre en FODMAP. Donc le mieux c’est d’avoir vu cette amélioration stable pendant 2 semaines d’affilé afin de pouvoir entamer la phase de test de réintroduction sur de bonnes bases.

 

N’ayez pas peur de faire les tests de réintroduction

Beaucoup de patients m’ont dit avoir peur de passer aux tests de réintroduction parce qu’ils ne voulaient pas voir réapparaitre les symptômes dont étaient si contents de s’être débarrassé.
Mais je voulais vous rassurer en vous disant que si vous suivez la bonne méthode, celle qui est dans mon programme d’accompagnement, vous ne risquez pas de retrouver vos symptômes d’avant. Car elle permet de réintroduire chaque type d’aliments riche en FODMAP en toute sécurité

 

Vous saurez enfin réellement quels aliments vous ne tolérez pas bien

Passer à la seconde phase de l’alimentation pauvre en FODMAP permet de découvrir quelles sont vos propres intolérances et quels aliments vous devrez limiter en quantité ou éviter.
Dans la grande majorité de mes patients il n’y a finalement que peu d’aliments qu’ils doivent éviter ou limiter.

Vous serez aussi sûrement dans ce cas là et ça vous permettra donc de retrouver votre sérénité lors des repas

 

 

 

Alors si vous voyez que vous êtes dans ces cas là et que vous pourriez passer à la phase de test par réintroduction ne tardez pas trop à vous y mettre. Vous allez voir ça peut faire un peu peur mais ça va tellement vous soulager que ça en vaut le coût !

Je peux vous aider à vous débarrasser des troubles intestinaux dus au syndrome de l’intestin irritable

Je sais qu’arriver à contrôler ses symptômes sans accompagnement est très dur, voire impossible et décourageant. Je suis là pour vous aider tout le long des différentes phases de l’alimentation pauvre en FODMAP.

Pour cela, j’ai créé un programme d’accompagnement en ligne où je vous prends par la main pour vous aider à vous débarrasser de tous ces symptômes lors des étapes de chaque phase de l’alimentation pauvre en FODMAP

N’hésitez pas à aller voir tout ce qu’il peut vous apporter en cliquant ici :

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This