Le syndrome de l’intestin irritable touche, a touché ou touchera en moyenne 20% de la population et dans une plus forte proportion  les femmes. Donc des millions de personnes en souffrent tout autour de vous mais sans le dire ni à leurs amis, leur famille et même à leur propre médecin. On a l’impression que ça fait beaucoup mais les troubles intestinaux sont un sujet tabou que l’on tait. Donc vous avez certainement, sans le savoir, dans votre entourage des personnes qui soufrent de colopathie fonctionnelle. Aujourd’hui dans le monde Anglo-saxon on commence à en parler de plus en plus et des recherche sont menées activement (comme à la Monash University en Australie). En France cela commence timidement mais ça n’est qu’une goute d’eau dans l’océan. Peu de médecins, de diététiciennes et de nutritionnistes sont formés à reconnaitre et traiter ces troubles dus à l’hypersensibilité intestinale.

Syndrome de l'intestin irritable, syndrome du colon irritable, colopathie fonctionnelle 5

Les différents nom du Syndrome de l’Intestin Irritable

Le syndrome de l’intestin irritable peut être retrouvé sous différents noms écrits dans la littérature et utilisé dans le monde médicale, voici ceux que vous pourrez trouver:

– Syndrome de l’intestin irritable

– Syndrome du colon irritable

– colopathie fonctionnelle (colopathe)

– colite fonctionnelle (colitique)

– hypersensibilité intestinale

– colon irritable

– colon hypersensible

– colon spasmodique

Syndrome de l'intestin irritable, syndrome du colon irritable, colopathie fonctionnelle 2

Quels sont les symptômes du syndrome de l’intestin irritable

Les symptômes de l’intestin irritable varient d’une personne à l’autre, les symptômes ne sont pas toujours tous présents et leur fréquence peut être variable. Les symptômes peuvent avoir augmentés au fur et à mesure du temps et au début ces désagréments qui avaient pu être rares et peu douloureux deviennent fréquents et très douloureux, la sensibilité des intestins peut augmenter. Il y a donc non seulement des troubles intestinaux très fréquents mais aussi une sensibilité plus forte à ses trouble et plus de douleur que pour quelqu’un de normal ayant ces troubles occasionnellement. Les personnes touchées par la colopathie fonctionnelle peuvent avoir comme symptômes:

– Des douleurs digestives avec des maux de ventre

– Des crampes intestinales; le colon est spasmodique, il se contracte sans qu’on puisse le contrôler, il y a un trouble de la motricité viscérale. L’intestin se contracte trop fort et trop souvent ou bien ils reste contacté en permanence, ce qui est douloureux et donne des crampes ou contractures. L’intestin est normalement décontracté et se contracte quand nécessaire seulement.

– Des ballonnement avec de l’air dans les intestins qui fait gonfler la paroi abdominale de façon excessive. Ces distensions de l’intestin peuvent, chez les personnes au colon hypersensible, déclencher des douleurs.

– Des flatulences (gaz, pets) en plus grande quantité que la normale; de plus de 1 L ou sentant mauvais et juste après les repas.

– Des troubles du transit intestinal; des diarrhées (SII-D) , des constipations (SII-C) ou bien les deux en alternance (SII-M; mixte) ce qui va augmenter le poids dans l’intestin ou la quantité d’eau et donc les douleurs intestinales

Et moins souvent

– Des brulures d’estomac et des nausées.

– une fatigue générale quotidienne plus souvent après les repas même quand ils ne sont pas copieux. Une fatigue peut arriver chez la majorité de la population après un repas trop copieux, trop gras, trop sucré et c’est normal. Il suffit de se souvenir des jours où nous prenons des frites au self et que nous santons une fatigue vers 2-3h et une difficulté à nous concentrer sur notre travail. Mais ici la fatigue est là même en l’absence de ces repas copieux.

– Des douleurs musculaires (fibromyalgie) peuvent être ressenties; comme des courbatures ou des crampes sans raison particulière. C’est normale d’avoir des courbatures après une longue marche, ou la pratique d’un sport quand on n’en a pas l’habitude ou que l’on a un peu forcé par rapport à d’habitude.

– Parfois il peut aussi y avoir des troubles urinaires et des envies d’aller uriner plus fréquentes.

Syndrome de l'intestin irritable, syndrome du colon irritable, colopathie fonctionnelle 3

Comment se fait le diagnostic

Si vous avez une partie de ces symptômes il faut commencer par aller voir votre médecin.

Avant et souvent encore maintenant devant vos symptômes le médecin en conclura que vous êtes stressé et vous donnera des antispasmodiques et des antidouleurs et même parfois des anxiolytiques jusqu’aux antidépresseur. Mais aujourd’hui le diagnostic a évolué et est plus précis.

Votre médecin devra d’abord vérifié que vous entrer bien dans la classification de “ROM III” avec comme prérequis:

– de souffrir de troubles intestinaux depuis plus de 6 mois

– que vos troubles se manifestent dans la partie centrale ou basse du tube digestif

– que votre inconfort et vos douleurs soient récurrents et observés plusieurs fois par mois au cours des 3 derniers mois

– que vous ayez bien des ballonnements ou des distensions de la paroi abdominale et des perturbations du transit (diarrhées et/ou constipations)

Vous pouvez ne pas souffrir de tous les symptômes en même temps mais cela doit arriver fréquemment et depuis plus de 6 mois.

Si vous appartenez bien à la classification “ROM III” du syndrome de l’intestin irritable alors le médecin devra vérifier que vous n’avez pas d’autre symptômes pouvant laisser croire que vous avez une autre pathologie que le SII pour être sûr que vous n’avez pas de maladie de Cohn, de maladie cœliaque, de cancer…. Il vous fera surement faire d’autres analyses; analyse de sang, des sels, coloscopie (examen du colon = gros intestin), fibroscopie (examen de l’estomac et de l’intestin grêle) et biopsie de l’intestin pour vérifier que vous n’avez pas de lésion, d’inflammation, de nodule et d’épaississement de la paroi de l’intestin….

Si toutes les analyse reviennent négatives alors votre tube digestif n’est pas atteint, votre pathologie est donc juste fonctionnelle; elle touche le fonctionnement de l’intestin et non son intégrité (il est en parfait état, sans lésion…). Vous êtes alors diagnostiqué comme ayant une colopathie fonctionnelle. Le médecin pourra alors vous prescrire un test  de l’hydrogène expiré qui pourra diagnostiquer une intolérance au fructose, au lactose (et parfois au saccharose; sucre de table qui n’est pas un FODMAP) Et vous saurez tout de suite si vous devez les éliminer de votre alimentation où non. Une fois ce diagnostic fait il pourra vous conseiller différentes méthodes pour soulager les symptômes dont l’alimentation  pauvre en FODMAP dont je parlerai plus tard

Syndrome de l'intestin irritable, syndrome du colon irritable, colopathie fonctionnelle 1

Quels sont les déclencheurs et les causes de cette colopathie fonctionnelle

La survenue d’une colopathie fonctionnelle est d’abord lié à un terrain familial mais aussi à notre environnement depuis l’enfance et actuel et ce sera sur lui que vous pourrez agir pour diminuer vos symptômes.

– Le stress est souvent soit un déclencheur soit il est lui même causé par les troubles intestinaux qui sont envahissant et invalidants; c’est un cercle vicieux. Vous verrez dans d’autres articles que certaines thérapies non médicamenteuse peuvent diminuer la survenue et/ou persistance du stress.

– Les repas trop copieux, trop gras, trop sucrés, trop épicés, trop alcoolisé, avec trop de caféines ou avec trop de boissons gazeuses

– Une gastro-entérite très forte et prolongée peut modifier la composition de la flore intestinale et provoquer le syndrome de l’intestin irritable.

– La prise d’antibiotique pour une autre pathologie peut perturber la flore intestinale et déclencher les troubles intestinaux

– un dysfonctionnement du système nerveux qui va non seulement augmenter les douleurs en rendant les nerf hypersensibles mais aussi en provoquant des spasmes intestinaux soit trop nombreux soit constants et qui ne se relâchent jamais.

– Et bien sûr, et vous le verrez dans d’autres articles, ce qui peut déclencher ces troubles intestinaux sont des intolérances et des hypersensibilités alimentaires à certains aliments et le plus souvent ceux étant riche en FODMAP.

N’hésitez pas à me laisser votre avis en commentaire où à me poser des questions ça me ferait plaisir 

 

Syndrome de l'intestin irritable, syndrome du colon irritable, colopathie fonctionnelle 4

Pin It on Pinterest

Share This